Crimson DayFiches RPGFiches de liensSignaturesCodages diversAvatars 200*320 (F)Avatars 200*320 (M)Avatars 200*320 (divers)Proposer des visagesCommander des avatarsCommander des codesFiches d'aidePoser une questionPartenariatsTumblr actusTumblr AvatarsProchain design : se proposerLa pub : Rise From The Ashes





 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  
-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

Partagez
 

 Réponse #05 ♦ 4 versions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dabeille
Dabeille


Réponse #05 ♦ 4 versions Empty
Message(#)Sujet: Réponse #05 ♦ 4 versions   Réponse #05 ♦ 4 versions Empty29.03.17 22:51

Fiche réponse #05 de DABEILLE
Version 1 ♦️ rouge
Merci de ne pas toucher au crédit !
Guides utiles pouvant concerner la mise en page images qui se répètent

Ici mets ton titre !  x Pseudo et PseudoJe lui touche les cheveux, je joue avec parce que j’adore faire ça, puis je lui balance l’air de rien que j’aime le regarder, ouais, on peut dire que c’est carrément louche. Surtout sorti comme ça sans qu’le contexte s’y prête vraiment. mais j’vais que lui dire la vérité, c’est c’que j’pense, j’l’ai toujours pensé. J’ai continué de le regarder, je souris encore. j’suis content, je me sens bien. P’t’être mieux que jamais. Peut être que j’en fais des caisses, c’est un truc qu’est dans mes habitudes, clairement. J’me colle toujours plus, j’ai comme besoin de ce contact, mais lui, il se détache, j’aime pas, mais qu’est ce que j’peux bien y faire ? Je l’ai laissé faire même si j’avais vraiment envie de rester collé contre lui.. J’allais pas le forcer quand même.. Puis, comme je me suis dit qu’il en avait marre que je le colle. Faut dire que j’le fais souvent, peut être trop, mais j’suis comme ça. J’veux le toucher, j’veux le regarder, j’veux être au centre de son attention. Ouais, tu m’entends, j’veux qu’tu regardes personnes d’autres que moi, j’veux qu’t’aime personne d’autre que moi, j’veux que tu sois l’homme de ma vie, j’veux jamais t’lâcher. Plus jamais.
J’te jure que j’en ai besoin, c’est quelques chose vital pour moi. T’as les gens qui ont besoin de bouffer, d’pioncer, moi tout ce dont j’ai besoin c’est toi. J’sais pas si un jour tu voudra d’moi, j’sais pas si un jour t’auras envie d’la même chose, j’sais pas si un jour tu m’verra comme j’te vois. Mais putain tu sais qu’j’y crois fort, j’garde toujours l’espoir. L’espoir qu’un jour, tu m’balances que tu m’aimes.
J’attends toujours, j’attends encore, l’attente est longue. Trop longue et tu sais que j’ai jamais été quelqu’un de patient, quelqu’un qui est capable d’attendre. Tu le sais aussi qu’j’y peut être un peu timide, que j’suis pas du genre à prendre les devant.
Mais tu sais c’qu’on dit ? Il y a qu’les cons qui changent pas d’avis. J’t’avoue que j’suis pas trop sûr que la citation s’prête vraiment à la situation, p’t’être parce que justement j’suis peut être un peu con, justement.
Mais bref, t’sais que pour une fois, j’me décide, j’me bouge. J’me décide de tout laisser d’côte et j’te saute dessus. Forcément, tu comprends pas, tu m’regardes les yeux écarquillés. Tu va m’dire un truc, j’le sais, mais avant qu’tu puisse le faire, j’plaque mes lèvres contre les tiennes avec toute la fougue du monde. J’colle mon corps contre le tiens et j’t’embrasse comme j’ai jamais embrassé personne. Tu réagis pas trop, j’préfère me dire que c’est juste parce que t’es sous le choc plutôt qu’autre chose et tant que tu me repousse pas, j’profite simplement d’ça. J’sacriferais tout pour que ce moment ne s’arrête jamais.
Bordel c’est dingue comme j’t’aime, connard.
© DABEILLE
Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Overlock|Yellowtail" rel="stylesheet"><link href="https://dl.dropbox.com/s/7u9knx747gxfblc/YCM5.css" rel="stylesheet" type="text/css"><fondycm5 style="color:black; font-family:verdana; font-size;12px; background: #ddd; box-shadow: 7px -7px 0px #DC143C"><ligneycm5 style="background: url(http://image.noelshack.com/fichiers/2016/45/1478569457-pouet.png); background-size: 24%;"><imgycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/dynj.gif) center center; background-size:cover; left:10px; top: -45px; border-color:#DC143C"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/b8tn.gif) center center; background-size:cover; right: 250px; top: -45px; border-color:#DC143C"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/e4uu.gif) center center; background-size:cover; right: 130px; top: -45px; border-color:#DC143C"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/nef4.gif) center center; background-size:cover; right: 10px; top: -45px; border-color:#DC143C"></imgycm5></ligneycm5><titreycm5 style="font-family: yellowtail; font-size: 30px; text-shadow: 2px 2px 0px #DC143C; color:black; border-color:#DC143C">Ici mets ton titre !<avecycm5 style="font-family: overlock; font-size: 15px; font-weight: bold; color:black">  x Pseudo et Pseudo</avecycm5></titreycm5>Je lui touche les cheveux, je joue avec parce que j’adore faire ça, puis je lui balance l’air de rien que j’aime le regarder, ouais, on peut dire que c’est carrément louche. Surtout sorti comme ça sans qu’le contexte s’y prête vraiment. mais j’vais que lui dire la vérité, c’est c’que j’pense, j’l’ai toujours pensé. J’ai continué de le regarder, je souris encore. j’suis content, je me sens bien. P’t’être mieux que jamais. Peut être que j’en fais des caisses, c’est un truc qu’est dans mes habitudes, clairement. J’me colle toujours plus, j’ai comme besoin de ce contact, mais lui, il se détache, j’aime pas, mais qu’est ce que j’peux bien y faire ? Je l’ai laissé faire même si j’avais vraiment envie de rester collé contre lui.. J’allais pas le forcer quand même.. Puis, comme je me suis dit qu’il en avait marre que je le colle. Faut dire que j’le fais souvent, peut être trop, mais j’suis comme ça. J’veux le toucher, j’veux le regarder, j’veux être au centre de son attention. Ouais, tu m’entends, j’veux qu’tu regardes personnes d’autres que moi, j’veux qu’t’aime personne d’autre que moi, j’veux que tu sois l’homme de ma vie, j’veux jamais t’lâcher. Plus jamais.
J’te jure que j’en ai besoin, c’est quelques chose vital pour moi. T’as les gens qui ont besoin de bouffer, d’pioncer, moi tout ce dont j’ai besoin c’est toi. J’sais pas si un jour tu voudra d’moi, j’sais pas si un jour t’auras envie d’la même chose, j’sais pas si un jour tu m’verra comme j’te vois. Mais putain tu sais qu’j’y crois fort, j’garde toujours l’espoir. L’espoir qu’un jour, tu m’balances que tu m’aimes.
J’attends toujours, j’attends encore, l’attente est longue. Trop longue et tu sais que j’ai jamais été quelqu’un de patient, quelqu’un qui est capable d’attendre. Tu le sais aussi qu’j’y peut être un peu timide, que j’suis pas du genre à prendre les devant.
Mais tu sais c’qu’on dit ? Il y a qu’les cons qui changent pas d’avis. J’t’avoue que j’suis pas trop sûr que la citation s’prête vraiment à la situation, p’t’être parce que justement j’suis peut être un peu con, justement.
Mais bref, t’sais que pour une fois, j’me décide, j’me bouge. J’me décide de tout laisser d’côte et j’te saute dessus. Forcément, tu comprends pas, tu m’regardes les yeux écarquillés. Tu va m’dire un truc, j’le sais, mais avant qu’tu puisse le faire, j’plaque mes lèvres contre les tiennes avec toute la fougue du monde. J’colle mon corps contre le tiens et j’t’embrasse comme j’ai jamais embrassé personne. Tu réagis pas trop, j’préfère me dire que c’est juste parce que t’es sous le choc plutôt qu’autre chose et tant que tu me repousse pas, j’profite simplement d’ça. J’sacriferais tout pour que ce moment ne s’arrête jamais.
Bordel c’est dingue comme j’t’aime, connard.
</fondycm5><creditsycm><a href="http://crimsonday.forumactif.com/" target="_blank">[size=9]©️[/size] DABEILLE</a></creditsycm>
Revenir en haut Aller en bas
Dabeille
Dabeille


Réponse #05 ♦ 4 versions Empty
Message(#)Sujet: Re: Réponse #05 ♦ 4 versions   Réponse #05 ♦ 4 versions Empty29.03.17 22:55

Fiche réponse #05 de DABEILLE
Version 2 ♦️ noir - arrondie
Merci de ne pas toucher au crédit !
Guides utiles pouvant concerner la mise en page images qui se répètent

Ici mets ton titre ! x Pseudo et PseudoJe lui touche les cheveux, je joue avec parce que j’adore faire ça, puis je lui balance l’air de rien que j’aime le regarder, ouais, on peut dire que c’est carrément louche. Surtout sorti comme ça sans qu’le contexte s’y prête vraiment. mais j’vais que lui dire la vérité, c’est c’que j’pense, j’l’ai toujours pensé. J’ai continué de le regarder, je souris encore. j’suis content, je me sens bien. P’t’être mieux que jamais. Peut être que j’en fais des caisses, c’est un truc qu’est dans mes habitudes, clairement. J’me colle toujours plus, j’ai comme besoin de ce contact, mais lui, il se détache, j’aime pas, mais qu’est ce que j’peux bien y faire ? Je l’ai laissé faire même si j’avais vraiment envie de rester collé contre lui.. J’allais pas le forcer quand même.. Puis, comme je me suis dit qu’il en avait marre que je le colle. Faut dire que j’le fais souvent, peut être trop, mais j’suis comme ça. J’veux le toucher, j’veux le regarder, j’veux être au centre de son attention. Ouais, tu m’entends, j’veux qu’tu regardes personnes d’autres que moi, j’veux qu’t’aime personne d’autre que moi, j’veux que tu sois l’homme de ma vie, j’veux jamais t’lâcher. Plus jamais.
J’te jure que j’en ai besoin, c’est quelques chose vital pour moi. T’as les gens qui ont besoin de bouffer, d’pioncer, moi tout ce dont j’ai besoin c’est toi. J’sais pas si un jour tu voudra d’moi, j’sais pas si un jour t’auras envie d’la même chose, j’sais pas si un jour tu m’verra comme j’te vois. Mais putain tu sais qu’j’y crois fort, j’garde toujours l’espoir. L’espoir qu’un jour, tu m’balances que tu m’aimes.
J’attends toujours, j’attends encore, l’attente est longue. Trop longue et tu sais que j’ai jamais été quelqu’un de patient, quelqu’un qui est capable d’attendre. Tu le sais aussi qu’j’y peut être un peu timide, que j’suis pas du genre à prendre les devant.
Mais tu sais c’qu’on dit ? Il y a qu’les cons qui changent pas d’avis. J’t’avoue que j’suis pas trop sûr que la citation s’prête vraiment à la situation, p’t’être parce que justement j’suis peut être un peu con, justement.
Mais bref, t’sais que pour une fois, j’me décide, j’me bouge. J’me décide de tout laisser d’côte et j’te saute dessus. Forcément, tu comprends pas, tu m’regardes les yeux écarquillés. Tu va m’dire un truc, j’le sais, mais avant qu’tu puisse le faire, j’plaque mes lèvres contre les tiennes avec toute la fougue du monde. J’colle mon corps contre le tiens et j’t’embrasse comme j’ai jamais embrassé personne. Tu réagis pas trop, j’préfère me dire que c’est juste parce que t’es sous le choc plutôt qu’autre chose et tant que tu me repousse pas, j’profite simplement d’ça. J’sacriferais tout pour que ce moment ne s’arrête jamais.
Bordel c’est dingue comme j’t’aime, connard.
© DABEILLE
Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Overlock|Yellowtail" rel="stylesheet"><link href="https://dl.dropbox.com/s/7u9knx747gxfblc/YCM5.css" rel="stylesheet" type="text/css"><fondycm5 style="color:black; font-family:verdana; font-size;12px; background: #ddd; box-shadow: 7px -7px 0px #370028; border-radius:10px"><ligneycm5 style="background: url(http://image.noelshack.com/fichiers/2017/08/1487725320-fancy-pants.jpg); background-size: 24%;"><imgycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/gt5d.gif) center right; background-size:cover; left:10px; top: -45px; border-color:black; border-radius:10px"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/v0rv.gif) center center; background-size:cover; right: 250px; top: -45px; border-color:black; border-radius:10px"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/racp.gif) center center; background-size:cover; right: 130px; top: -45px; border-color:black; border-radius:10px"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/gl2c.gif) center center; background-size:cover; right: 10px; top: -45px; border-color:black; border-radius:10px"></imgycm5></ligneycm5><titreycm5 style="font-family: yellowtail; font-size: 30px; text-shadow: 2px 2px 0px #370028; color:black; border-color:#370028">Ici mets ton titre !<avecycm5 style="font-family: overlock; font-size: 15px; font-weight: bold; color:black"> x Pseudo et Pseudo</avecycm5></titreycm5>Je lui touche les cheveux, je joue avec parce que j’adore faire ça, puis je lui balance l’air de rien que j’aime le regarder, ouais, on peut dire que c’est carrément louche. Surtout sorti comme ça sans qu’le contexte s’y prête vraiment. mais j’vais que lui dire la vérité, c’est c’que j’pense, j’l’ai toujours pensé. J’ai continué de le regarder, je souris encore. j’suis content, je me sens bien. P’t’être mieux que jamais. Peut être que j’en fais des caisses, c’est un truc qu’est dans mes habitudes, clairement. J’me colle toujours plus, j’ai comme besoin de ce contact, mais lui, il se détache, j’aime pas, mais qu’est ce que j’peux bien y faire ? Je l’ai laissé faire même si j’avais vraiment envie de rester collé contre lui.. J’allais pas le forcer quand même.. Puis, comme je me suis dit qu’il en avait marre que je le colle. Faut dire que j’le fais souvent, peut être trop, mais j’suis comme ça. J’veux le toucher, j’veux le regarder, j’veux être au centre de son attention. Ouais, tu m’entends, j’veux qu’tu regardes personnes d’autres que moi, j’veux qu’t’aime personne d’autre que moi, j’veux que tu sois l’homme de ma vie, j’veux jamais t’lâcher. Plus jamais.
J’te jure que j’en ai besoin, c’est quelques chose vital pour moi. T’as les gens qui ont besoin de bouffer, d’pioncer, moi tout ce dont j’ai besoin c’est toi. J’sais pas si un jour tu voudra d’moi, j’sais pas si un jour t’auras envie d’la même chose, j’sais pas si un jour tu m’verra comme j’te vois. Mais putain tu sais qu’j’y crois fort, j’garde toujours l’espoir. L’espoir qu’un jour, tu m’balances que tu m’aimes.
J’attends toujours, j’attends encore, l’attente est longue. Trop longue et tu sais que j’ai jamais été quelqu’un de patient, quelqu’un qui est capable d’attendre. Tu le sais aussi qu’j’y peut être un peu timide, que j’suis pas du genre à prendre les devant.
Mais tu sais c’qu’on dit ? Il y a qu’les cons qui changent pas d’avis. J’t’avoue que j’suis pas trop sûr que la citation s’prête vraiment à la situation, p’t’être parce que justement j’suis peut être un peu con, justement.
Mais bref, t’sais que pour une fois, j’me décide, j’me bouge. J’me décide de tout laisser d’côte et j’te saute dessus. Forcément, tu comprends pas, tu m’regardes les yeux écarquillés. Tu va m’dire un truc, j’le sais, mais avant qu’tu puisse le faire, j’plaque mes lèvres contre les tiennes avec toute la fougue du monde. J’colle mon corps contre le tiens et j’t’embrasse comme j’ai jamais embrassé personne. Tu réagis pas trop, j’préfère me dire que c’est juste parce que t’es sous le choc plutôt qu’autre chose et tant que tu me repousse pas, j’profite simplement d’ça. J’sacriferais tout pour que ce moment ne s’arrête jamais.
Bordel c’est dingue comme j’t’aime, connard.
</fondycm5><creditsycm><a href="http://crimsonday.forumactif.com/" target="_blank">[size=9]©️[/size]  DABEILLE</a></creditsycm>
Revenir en haut Aller en bas
2981 12289 0


Réponse #05 ♦ 4 versions Empty
Message(#)Sujet: Re: Réponse #05 ♦ 4 versions   Réponse #05 ♦ 4 versions Empty29.07.17 13:03

Fiche réponse #05 de DABEILLE
Version 3 ♦️ noir & beige
Merci de ne pas toucher au crédit !
Guides utiles : adapter les images ♦️ raviver/ternir les images

So... Wake up...Pseudo & Pseudo
Je lui touche les cheveux, je joue avec parce que j’adore faire ça, puis je lui balance l’air de rien que j’aime le regarder, ouais, on peut dire que c’est carrément louche. Surtout sorti comme ça sans qu’le contexte s’y prête vraiment. mais j’vais que lui dire la vérité, c’est c’que j’pense, j’l’ai toujours pensé. J’ai continué de le regarder, je souris encore. j’suis content, je me sens bien. P’t’être mieux que jamais. Peut être que j’en fais des caisses, c’est un truc qu’est dans mes habitudes, clairement. J’me colle toujours plus, j’ai comme besoin de ce contact, mais lui, il se détache, j’aime pas, mais qu’est ce que j’peux bien y faire ? Je l’ai laissé faire même si j’avais vraiment envie de rester collé contre lui.. J’allais pas le forcer quand même.. Puis, comme je me suis dit qu’il en avait marre que je le colle. Faut dire que j’le fais souvent, peut être trop, mais j’suis comme ça. J’veux le toucher, j’veux le regarder, j’veux être au centre de son attention. Ouais, tu m’entends, j’veux qu’tu regardes personnes d’autres que moi, j’veux qu’t’aime personne d’autre que moi, j’veux que tu sois l’homme de ma vie, j’veux jamais t’lâcher. Plus jamais.
J’te jure que j’en ai besoin, c’est quelques chose vital pour moi. T’as les gens qui ont besoin de bouffer, d’pioncer, moi tout ce dont j’ai besoin c’est toi. J’sais pas si un jour tu voudra d’moi, j’sais pas si un jour t’auras envie d’la même chose, j’sais pas si un jour tu m’verra comme j’te vois. Mais putain tu sais qu’j’y crois fort, j’garde toujours l’espoir. L’espoir qu’un jour, tu m’balances que tu m’aimes.
J’attends toujours, j’attends encore, l’attente est longue. Trop longue et tu sais que j’ai jamais été quelqu’un de patient, quelqu’un qui est capable d’attendre. Tu le sais aussi qu’j’y peut être un peu timide, que j’suis pas du genre à prendre les devant.
Mais tu sais c’qu’on dit ? Il y a qu’les cons qui changent pas d’avis. J’t’avoue que j’suis pas trop sûr que la citation s’prête vraiment à la situation, p’t’être parce que justement j’suis peut être un peu con, justement.
Mais bref, t’sais que pour une fois, j’me décide, j’me bouge. J’me décide de tout laisser d’côte et j’te saute dessus. Forcément, tu comprends pas, tu m’regardes les yeux écarquillés. Tu va m’dire un truc, j’le sais, mais avant qu’tu puisse le faire, j’plaque mes lèvres contre les tiennes avec toute la fougue du monde. J’colle mon corps contre le tiens et j’t’embrasse comme j’ai jamais embrassé personne. Tu réagis pas trop, j’préfère me dire que c’est juste parce que t’es sous le choc plutôt qu’autre chose et tant que tu me repousse pas, j’profite simplement d’ça. J’sacriferais tout pour que ce moment ne s’arrête jamais.
Bordel c’est dingue comme j’t’aime, connard.
© DABEILLE
Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Overlock|Yellowtail" rel="stylesheet"><link href="https://dl.dropbox.com/s/7u9knx747gxfblc/YCM5.css" rel="stylesheet" type="text/css"><link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Alex+Brush" rel="stylesheet"><fondycm5 style="color:grey; font-family:verdana; font-size:12px; background: url(http://zupimages.net/up/17/12/xnma.png); box-shadow: 7px -7px 0px #000"><ligneycm5 style="background:#cdc5a1;"><imgycm5 style="background:url(http://zupimages.net/up/17/30/oztv.gif) center center; background-size:cover; left:10px; top: -45px; border-color:black; filter:grayscale(.5)"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(http://zupimages.net/up/17/30/0eo5.gif) center center; background-size:cover; right: 250px; top: -45px; border-color:black; filter:grayscale(.5)"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(http://zupimages.net/up/17/30/m3g8.gif) center center; background-size:cover; right: 130px; top: -45px; border-color:black; filter:grayscale(.5)"></imgycm5><imgycm5 style="background:url(http://zupimages.net/up/17/30/83hf.gif) center center; background-size:cover; right: 10px; top: -45px; border-color:black; filter:grayscale(.5)"></imgycm5></ligneycm5><titreycm5 style="font-family: Alex Brush; font-size: 40px; line-height:40px; text-shadow: 0px 0px 3px #cdc5a1; color:#cdc5a1; border-color:#370028; margin-bottom:-5px;">So... Wake up...</titreycm5><avecycm5 style="font-family:monospace; font-size: 12px; color:#847e67; text-transform:uppercase; font-style:italic; display:block;">Pseudo & Pseudo</avecycm5><div style="padding:10px">Je lui touche les cheveux, je joue avec parce que j’adore faire ça, puis je lui balance l’air de rien que j’aime le regarder, ouais, on peut dire que c’est carrément louche. Surtout sorti comme ça sans qu’le contexte s’y prête vraiment. mais j’vais que lui dire la vérité, c’est c’que j’pense, j’l’ai toujours pensé. J’ai continué de le regarder, je souris encore. j’suis content, je me sens bien. P’t’être mieux que jamais. Peut être que j’en fais des caisses, c’est un truc qu’est dans mes habitudes, clairement. J’me colle toujours plus, j’ai comme besoin de ce contact, mais lui, il se détache, j’aime pas, mais qu’est ce que j’peux bien y faire ? Je l’ai laissé faire même si j’avais vraiment envie de rester collé contre lui.. J’allais pas le forcer quand même.. Puis, comme je me suis dit qu’il en avait marre que je le colle. Faut dire que j’le fais souvent, peut être trop, mais j’suis comme ça. J’veux le toucher, j’veux le regarder, j’veux être au centre de son attention. Ouais, tu m’entends, j’veux qu’tu regardes personnes d’autres que moi, j’veux qu’t’aime personne d’autre que moi, j’veux que tu sois l’homme de ma vie, j’veux jamais t’lâcher. Plus jamais.
J’te jure que j’en ai besoin, c’est quelques chose vital pour moi. T’as les gens qui ont besoin de bouffer, d’pioncer, moi tout ce dont j’ai besoin c’est toi. J’sais pas si un jour tu voudra d’moi, j’sais pas si un jour t’auras envie d’la même chose, j’sais pas si un jour tu m’verra comme j’te vois. Mais putain tu sais qu’j’y crois fort, j’garde toujours l’espoir. L’espoir qu’un jour, tu m’balances que tu m’aimes.
J’attends toujours, j’attends encore, l’attente est longue. Trop longue et tu sais que j’ai jamais été quelqu’un de patient, quelqu’un qui est capable d’attendre. Tu le sais aussi qu’j’y peut être un peu timide, que j’suis pas du genre à prendre les devant.
Mais tu sais c’qu’on dit ? Il y a qu’les cons qui changent pas d’avis. J’t’avoue que j’suis pas trop sûr que la citation s’prête vraiment à la situation, p’t’être parce que justement j’suis peut être un peu con, justement.
Mais bref, t’sais que pour une fois, j’me décide, j’me bouge. J’me décide de tout laisser d’côte et j’te saute dessus. Forcément, tu comprends pas, tu m’regardes les yeux écarquillés. Tu va m’dire un truc, j’le sais, mais avant qu’tu puisse le faire, j’plaque mes lèvres contre les tiennes avec toute la fougue du monde. J’colle mon corps contre le tiens et j’t’embrasse comme j’ai jamais embrassé personne. Tu réagis pas trop, j’préfère me dire que c’est juste parce que t’es sous le choc plutôt qu’autre chose et tant que tu me repousse pas, j’profite simplement d’ça. J’sacriferais tout pour que ce moment ne s’arrête jamais.
Bordel c’est dingue comme j’t’aime, connard. </div></fondycm5><creditsycm><a href="http://crimsonday.forumactif.com/" target="_blank">[size=9]©️[/size] DABEILLE</a></creditsycm>
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
Dabeille
Dabeille


Réponse #05 ♦ 4 versions Empty
Message(#)Sujet: Re: Réponse #05 ♦ 4 versions   Réponse #05 ♦ 4 versions Empty07.05.18 1:53

Fiche réponse #05 de DABEILLE
Version 4 ♦️ 3 images
Merci de ne pas toucher au crédit !
Guides utiles : adapter les images ♦️ raviver/ternir les images

Ici mets ton titre !Je lui touche les cheveux, je joue avec parce que j’adore faire ça, puis je lui balance l’air de rien que j’aime le regarder, ouais, on peut dire que c’est carrément louche. Surtout sorti comme ça sans qu’le contexte s’y prête vraiment. mais j’vais que lui dire la vérité, c’est c’que j’pense, j’l’ai toujours pensé. J’ai continué de le regarder, je souris encore. j’suis content, je me sens bien. P’t’être mieux que jamais. Peut être que j’en fais des caisses, c’est un truc qu’est dans mes habitudes, clairement. J’me colle toujours plus, j’ai comme besoin de ce contact, mais lui, il se détache, j’aime pas, mais qu’est ce que j’peux bien y faire ? Je l’ai laissé faire même si j’avais vraiment envie de rester collé contre lui.. J’allais pas le forcer quand même.. Puis, comme je me suis dit qu’il en avait marre que je le colle. Faut dire que j’le fais souvent, peut être trop, mais j’suis comme ça. J’veux le toucher, j’veux le regarder, j’veux être au centre de son attention. Ouais, tu m’entends, j’veux qu’tu regardes personnes d’autres que moi, j’veux qu’t’aime personne d’autre que moi, j’veux que tu sois l’homme de ma vie, j’veux jamais t’lâcher. Plus jamais.
J’te jure que j’en ai besoin, c’est quelques chose vital pour moi. T’as les gens qui ont besoin de bouffer, d’pioncer, moi tout ce dont j’ai besoin c’est toi. J’sais pas si un jour tu voudra d’moi, j’sais pas si un jour t’auras envie d’la même chose, j’sais pas si un jour tu m’verra comme j’te vois. Mais putain tu sais qu’j’y crois fort, j’garde toujours l’espoir. L’espoir qu’un jour, tu m’balances que tu m’aimes.
J’attends toujours, j’attends encore, l’attente est longue. Trop longue et tu sais que j’ai jamais été quelqu’un de patient, quelqu’un qui est capable d’attendre. Tu le sais aussi qu’j’y peut être un peu timide, que j’suis pas du genre à prendre les devant.
Mais tu sais c’qu’on dit ? Il y a qu’les cons qui changent pas d’avis. J’t’avoue que j’suis pas trop sûr que la citation s’prête vraiment à la situation, p’t’être parce que justement j’suis peut être un peu con, justement.
Mais bref, t’sais que pour une fois, j’me décide, j’me bouge. J’me décide de tout laisser d’côte et j’te saute dessus. Forcément, tu comprends pas, tu m’regardes les yeux écarquillés. Tu va m’dire un truc, j’le sais, mais avant qu’tu puisse le faire, j’plaque mes lèvres contre les tiennes avec toute la fougue du monde. J’colle mon corps contre le tiens et j’t’embrasse comme j’ai jamais embrassé personne. Tu réagis pas trop, j’préfère me dire que c’est juste parce que t’es sous le choc plutôt qu’autre chose et tant que tu me repousse pas, j’profite simplement d’ça. J’sacriferais tout pour que ce moment ne s’arrête jamais.
Bordel c’est dingue comme j’t’aime, connard.
©️ DABEILLE
Code:
<link href="https://dl.dropbox.com/s/7u9knx747gxfblc/YCM5.css" rel="stylesheet" type="text/css"><link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Overlock|Yellowtail" rel="stylesheet"><fondycm5 style="color:black; font-family:verdana; font-size;12px; background: #ddd; box-shadow: 7px -7px 0px #FFA62F"><ligneycm5 style="background: url(https://naldzgraphics.net/wp-content/uploads/2011/06/2-warm-retro.jpg); background-size: 24%;"><img2ycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/w8y7.gif) center center; background-size:cover; right: 169px; top: -45px; border-color:#FFA62F"></img2ycm5><img2ycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/29qh.gif) center center; background-size:cover; left:10px; top: -45px; border-color:#FFA62F"></img2ycm5><img2ycm5 style="background:url(https://www.zupimages.net/up/19/05/ftw6.gif) center center; background-size:cover; right: 10px; top: -45px; border-color:#FFA62F"></img2ycm5></ligneycm5><titreycm5 style="font-family: yellowtail; font-size: 30px; text-shadow: 2px 2px 0px #FFA62F; color:black; border-color:#FFA62F">Ici mets ton titre !</titreycm5>Je lui touche les cheveux, je joue avec parce que j’adore faire ça, puis je lui balance l’air de rien que j’aime le regarder, ouais, on peut dire que c’est carrément louche. Surtout sorti comme ça sans qu’le contexte s’y prête vraiment. mais j’vais que lui dire la vérité, c’est c’que j’pense, j’l’ai toujours pensé. J’ai continué de le regarder, je souris encore. j’suis content, je me sens bien. P’t’être mieux que jamais. Peut être que j’en fais des caisses, c’est un truc qu’est dans mes habitudes, clairement. J’me colle toujours plus, j’ai comme besoin de ce contact, mais lui, il se détache, j’aime pas, mais qu’est ce que j’peux bien y faire ? Je l’ai laissé faire même si j’avais vraiment envie de rester collé contre lui.. J’allais pas le forcer quand même.. Puis, comme je me suis dit qu’il en avait marre que je le colle. Faut dire que j’le fais souvent, peut être trop, mais j’suis comme ça. J’veux le toucher, j’veux le regarder, j’veux être au centre de son attention. Ouais, tu m’entends, j’veux qu’tu regardes personnes d’autres que moi, j’veux qu’t’aime personne d’autre que moi, j’veux que tu sois l’homme de ma vie, j’veux jamais t’lâcher. Plus jamais.
J’te jure que j’en ai besoin, c’est quelques chose vital pour moi. T’as les gens qui ont besoin de bouffer, d’pioncer, moi tout ce dont j’ai besoin c’est toi. J’sais pas si un jour tu voudra d’moi, j’sais pas si un jour t’auras envie d’la même chose, j’sais pas si un jour tu m’verra comme j’te vois. Mais putain tu sais qu’j’y crois fort, j’garde toujours l’espoir. L’espoir qu’un jour, tu m’balances que tu m’aimes.
J’attends toujours, j’attends encore, l’attente est longue. Trop longue et tu sais que j’ai jamais été quelqu’un de patient, quelqu’un qui est capable d’attendre. Tu le sais aussi qu’j’y peut être un peu timide, que j’suis pas du genre à prendre les devant.
Mais tu sais c’qu’on dit ? Il y a qu’les cons qui changent pas d’avis. J’t’avoue que j’suis pas trop sûr que la citation s’prête vraiment à la situation, p’t’être parce que justement j’suis peut être un peu con, justement.
Mais bref, t’sais que pour une fois, j’me décide, j’me bouge. J’me décide de tout laisser d’côte et j’te saute dessus. Forcément, tu comprends pas, tu m’regardes les yeux écarquillés. Tu va m’dire un truc, j’le sais, mais avant qu’tu puisse le faire, j’plaque mes lèvres contre les tiennes avec toute la fougue du monde. J’colle mon corps contre le tiens et j’t’embrasse comme j’ai jamais embrassé personne. Tu réagis pas trop, j’préfère me dire que c’est juste parce que t’es sous le choc plutôt qu’autre chose et tant que tu me repousse pas, j’profite simplement d’ça. J’sacriferais tout pour que ce moment ne s’arrête jamais.
Bordel c’est dingue comme j’t’aime, connard.
</fondycm5><creditsycm><a href="http://crimsonday.forumactif.com/" target="_blank">[size=9]©️️[/size] DABEILLE</a></creditsycm>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Réponse #05 ♦ 4 versions Empty
Message(#)Sujet: Re: Réponse #05 ♦ 4 versions   Réponse #05 ♦ 4 versions Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Réponse #05 ♦ 4 versions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crimson Day :: Codage :: Fiches réponses :: Dabeille-