Crimson DayFiches RPGSignaturesCodages diversAvatars 200*320Fiches d'aidePoser une questionPartenariatsSuivre les actus (Tumblr)
CRIMSON DAY est un forum de LS dédié aux forums RPG. Nul besoin de venir poster des messages ni quoi que ce soit pour avoir les codes ou les éléments graphiques proposés. Cependant, nous comptons sur votre honnêteté : ne retirez pas les crédits, ou créditez lorsqu'il n'y a pas de signature. Merci ! ♥
Les codages du forum ont été créés, mis en place et arrangés par 2981 12289 0, YOU_COMPLETE_MESS ainsi que Justayne et la partie graphique du design a été réalisée par 2981 12289 0. Merci de ne pas copier l'apparence du forum !



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réponse #027 ♦ 2 versions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
2981 12289 0
© Avatar by ϟ SWAN


Message(#)Sujet: Réponse #027 ♦ 2 versions   03.04.17 20:12

Fiche réponse #027 de 2981 12289 0
Version 1 ♦ Blanc & bleu
Merci de ne pas toucher au crédit !
Guide utile : adapter les images

the air around me still feels like a cagePrénom & PrénomQuand j'étais gosse, j'étais déjà bien moche. J'avais déjà ma sale gueule qui ne me revient pas. A peu près autant qu'elle revient à personne. J'me souviens bien qu'il y avait pas une seule bonne âme pour pouvoir m'encadrer. J'étais sale et mal élevé. J'étais un de ces mioches niqués d'la tête du genre de ceux qui t'font marmonner dans ta barbe au supermarché, à la boulangerie, dans la rue. A peu près n'importe où ailleurs aussi. J'étais turbulent et violent. J'étais provoquant et insolant. T'avais juste un mot à dire pour que j'te crache à la gueule. Ou sur le bide plutôt, vu la taille que j'faisais. Quand j'étais gamin j'avais les cheveux longs, jusqu'aux fesses et tellement dégueulasses qu'ils étaient lisses. Tu trouves vraiment que j'ai une gueule à me foutre des bigoudis ? Non. Donc on est d'accord, c'était pas naturel.

J'espère pour toi qu't'étais pas en train de bouffer. Sinon c'est ballot.

T'sais, j'avais pas d'amis, pas d'goûter, pas d'jouets pis les teubées de maîtresses s'étonnaient que je raquette les autres à la récré. Sérieux ? Comment on peut s'étonner qu'un chien galeux vole quand il passe ses journées à être nargué par les autres ? T'sais, les autres, ceux qu'aiment pas les bâtards ni les fils de pute. Les autres, qui ont des vieux « braves et respectables » qui leur ont appris que les plus pauvres, les moins aidés, ne sont que des merdes et encore moins que ça. Putain de bourges. L'enfant a toujours la même valeur que ses parents, hein. Peu importe si c'est pas sa faute s'il est né dans une famille de tarés. Bordel. S't'avais vu la gueule des mamans, les jolies, les vraies mamans qui sentent bon, quand elles voyaient la pute qui était la mienne venir me chercher avec ses quelques centimètres carrés de tissus sur le cul et les seins, ses faux cils de pouffiasse et son affreux rouge à lèvres rose bonbon. C'te connasse qui regardait tout le monde de haut comme si elle était la reine - la reine des poules, peut-être - et qui, la nuit, était contrainte de faire les poubelles pour nourrir son empaffé de mari et son crétin de môme. Même moi j'pouvais pas la saquer ma mère, t'sais. C'est fou comme elle me faisait honte. Comme quand elle se ramenait, j'avais juste envie de creuser et de m'enterrer.

Elle était bizarre ma mère.
Elle était cinglée, ma geôlière.
© 2981 12289 0
Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Glegoo|Kelly Slab" rel="stylesheet"><link href="https://dl.dropbox.com/s/4q23j959x1s39dz/rp027.css" rel="stylesheet" type="text/css"><rp027fond style="background:#fff; box-shadow:1px 1px 1px grey; border-radius:3px; color:#000; font-family:verdana; font-size:12px;"><rp027blocinvisible></rp027blocinvisible><rp027rond><rp027face1 style="background:url(http://image.noelshack.com/fichiers/2016/44/1478114680-giphy.gif); background-position:center center; background-size:cover;"><rp027face2 style="background:url(http://image.noelshack.com/fichiers/2016/44/1478114680-tumblr-inline-o1hocqi2yd1qlt39u-500.gif); background-position:center center; background-size:cover;"></rp027face2></rp027face1></rp027rond><rp027titre style="text-align:center; color:steelblue; font-family:Kelly Slab; font-size:25px;">the air around me still feels like a cage</rp027titre><rp027soustitre style="color:grey; font-size:12px; font-family:Glegoo; font-style:italic; text-align:center;">Prénom & Prénom</rp027soustitre><fr27ligne></fr27ligne>Quand j'étais gosse, j'étais déjà bien moche. J'avais déjà ma sale gueule qui ne me revient pas. A peu près autant qu'elle revient à personne. J'me souviens bien qu'il y avait pas une seule bonne âme pour pouvoir m'encadrer. J'étais sale et mal élevé. J'étais un de ces mioches niqués d'la tête du genre de ceux qui t'font marmonner dans ta barbe au supermarché, à la boulangerie, dans la rue. A peu près n'importe où ailleurs aussi. J'étais turbulent et violent. J'étais provoquant et insolant. T'avais juste un mot à dire pour que j'te crache à la gueule. Ou sur le bide plutôt, vu la taille que j'faisais. Quand j'étais gamin j'avais les cheveux longs, jusqu'aux fesses et tellement dégueulasses qu'ils étaient lisses. Tu trouves vraiment que j'ai une gueule à me foutre des bigoudis ? Non. Donc on est d'accord, c'était pas naturel.

J'espère pour toi qu't'étais pas en train de bouffer. Sinon c'est ballot.

T'sais, j'avais pas d'amis, pas d'goûter, pas d'jouets pis les teubées de maîtresses s'étonnaient que je raquette les autres à la récré. Sérieux ? Comment on peut s'étonner qu'un chien galeux vole quand il passe ses journées à être nargué par les autres ? T'sais, les autres, ceux qu'aiment pas les bâtards ni les fils de pute. Les autres, qui ont des vieux « braves et respectables » qui leur ont appris que les plus pauvres, les moins aidés, ne sont que des merdes et encore moins que ça. Putain de bourges. L'enfant a toujours la même valeur que ses parents, hein. Peu importe si c'est pas sa faute s'il est né dans une famille de tarés. Bordel. S't'avais vu la gueule des mamans, les jolies, les vraies mamans qui sentent bon, quand elles voyaient la pute qui était la mienne venir me chercher avec ses quelques centimètres carrés de tissus sur le cul et les seins, ses faux cils de pouffiasse et son affreux rouge à lèvres rose bonbon. C'te connasse qui regardait tout le monde de haut comme si elle était la reine - la reine des poules, peut-être - et qui, la nuit, était contrainte de faire les poubelles pour nourrir son empaffé de mari et son crétin de môme. Même moi j'pouvais pas la saquer ma mère, t'sais. C'est fou comme elle me faisait honte. Comme quand elle se ramenait, j'avais juste envie de creuser et de m'enterrer.

Elle était bizarre ma mère.
Elle était cinglée, ma geôlière.</rp027fond><credit29><a href="http://crimsonday.forumactif.com/" target="_blank">© 2981 12289 0</a></credit29>
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatar
2981 12289 0
© Avatar by ϟ SWAN


Message(#)Sujet: Re: Réponse #027 ♦ 2 versions   03.04.17 20:16

Fiche réponse #027 de 2981 12289 0
Version 2 ♦ Gris & sable
Merci de ne pas toucher au crédit !
Guide utile : adapter les images

the air around me still feels like a cagePrénom & PrénomQuand j'étais gosse, j'étais déjà bien moche. J'avais déjà ma sale gueule qui ne me revient pas. A peu près autant qu'elle revient à personne. J'me souviens bien qu'il y avait pas une seule bonne âme pour pouvoir m'encadrer. J'étais sale et mal élevé. J'étais un de ces mioches niqués d'la tête du genre de ceux qui t'font marmonner dans ta barbe au supermarché, à la boulangerie, dans la rue. A peu près n'importe où ailleurs aussi. J'étais turbulent et violent. J'étais provoquant et insolant. T'avais juste un mot à dire pour que j'te crache à la gueule. Ou sur le bide plutôt, vu la taille que j'faisais. Quand j'étais gamin j'avais les cheveux longs, jusqu'aux fesses et tellement dégueulasses qu'ils étaient lisses. Tu trouves vraiment que j'ai une gueule à me foutre des bigoudis ? Non. Donc on est d'accord, c'était pas naturel.

J'espère pour toi qu't'étais pas en train de bouffer. Sinon c'est ballot.

T'sais, j'avais pas d'amis, pas d'goûter, pas d'jouets pis les teubées de maîtresses s'étonnaient que je raquette les autres à la récré. Sérieux ? Comment on peut s'étonner qu'un chien galeux vole quand il passe ses journées à être nargué par les autres ? T'sais, les autres, ceux qu'aiment pas les bâtards ni les fils de pute. Les autres, qui ont des vieux « braves et respectables » qui leur ont appris que les plus pauvres, les moins aidés, ne sont que des merdes et encore moins que ça. Putain de bourges. L'enfant a toujours la même valeur que ses parents, hein. Peu importe si c'est pas sa faute s'il est né dans une famille de tarés. Bordel. S't'avais vu la gueule des mamans, les jolies, les vraies mamans qui sentent bon, quand elles voyaient la pute qui était la mienne venir me chercher avec ses quelques centimètres carrés de tissus sur le cul et les seins, ses faux cils de pouffiasse et son affreux rouge à lèvres rose bonbon. C'te connasse qui regardait tout le monde de haut comme si elle était la reine - la reine des poules, peut-être - et qui, la nuit, était contrainte de faire les poubelles pour nourrir son empaffé de mari et son crétin de môme. Même moi j'pouvais pas la saquer ma mère, t'sais. C'est fou comme elle me faisait honte. Comme quand elle se ramenait, j'avais juste envie de creuser et de m'enterrer.

Elle était bizarre ma mère.
Elle était cinglée, ma geôlière.
© 2981 12289 0
Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Glegoo|Kelly Slab" rel="stylesheet"><link href="https://dl.dropbox.com/s/4q23j959x1s39dz/rp027.css" rel="stylesheet" type="text/css"><rp027fond style="background:#222; box-shadow:1px 1px 1px black; border-radius:3px; color:#BBB; font-family:verdana; font-size:12px;"><rp027blocinvisible></rp027blocinvisible><rp027rond><rp027face1 style="background:url(http://image.noelshack.com/fichiers/2016/44/1478114680-giphy.gif); background-position:center center; background-size:cover;"><rp027face2 style="background:url(http://image.noelshack.com/fichiers/2016/44/1478114680-tumblr-inline-o1hocqi2yd1qlt39u-500.gif); background-position:center center; background-size:cover;"></rp027face2></rp027face1></rp027rond><rp027titre style="text-align:center; color:burlywood; font-family:Kelly Slab; font-size:25px;">the air around me still feels like a cage</rp027titre><rp027soustitre style="color:grey; font-size:12px; font-family:Glegoo; font-style:italic; text-align:center;">Prénom & Prénom</rp027soustitre><fr27ligne></fr27ligne>Quand j'étais gosse, j'étais déjà bien moche. J'avais déjà ma sale gueule qui ne me revient pas. A peu près autant qu'elle revient à personne. J'me souviens bien qu'il y avait pas une seule bonne âme pour pouvoir m'encadrer. J'étais sale et mal élevé. J'étais un de ces mioches niqués d'la tête du genre de ceux qui t'font marmonner dans ta barbe au supermarché, à la boulangerie, dans la rue. A peu près n'importe où ailleurs aussi. J'étais turbulent et violent. J'étais provoquant et insolant. T'avais juste un mot à dire pour que j'te crache à la gueule. Ou sur le bide plutôt, vu la taille que j'faisais. Quand j'étais gamin j'avais les cheveux longs, jusqu'aux fesses et tellement dégueulasses qu'ils étaient lisses. Tu trouves vraiment que j'ai une gueule à me foutre des bigoudis ? Non. Donc on est d'accord, c'était pas naturel.

J'espère pour toi qu't'étais pas en train de bouffer. Sinon c'est ballot.

T'sais, j'avais pas d'amis, pas d'goûter, pas d'jouets pis les teubées de maîtresses s'étonnaient que je raquette les autres à la récré. Sérieux ? Comment on peut s'étonner qu'un chien galeux vole quand il passe ses journées à être nargué par les autres ? T'sais, les autres, ceux qu'aiment pas les bâtards ni les fils de pute. Les autres, qui ont des vieux « braves et respectables » qui leur ont appris que les plus pauvres, les moins aidés, ne sont que des merdes et encore moins que ça. Putain de bourges. L'enfant a toujours la même valeur que ses parents, hein. Peu importe si c'est pas sa faute s'il est né dans une famille de tarés. Bordel. S't'avais vu la gueule des mamans, les jolies, les vraies mamans qui sentent bon, quand elles voyaient la pute qui était la mienne venir me chercher avec ses quelques centimètres carrés de tissus sur le cul et les seins, ses faux cils de pouffiasse et son affreux rouge à lèvres rose bonbon. C'te connasse qui regardait tout le monde de haut comme si elle était la reine - la reine des poules, peut-être - et qui, la nuit, était contrainte de faire les poubelles pour nourrir son empaffé de mari et son crétin de môme. Même moi j'pouvais pas la saquer ma mère, t'sais. C'est fou comme elle me faisait honte. Comme quand elle se ramenait, j'avais juste envie de creuser et de m'enterrer.

Elle était bizarre ma mère.
Elle était cinglée, ma geôlière.</rp027fond><credit29><a href="http://crimsonday.forumactif.com/" target="_blank">© 2981 12289 0</a></credit29>
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
 

Réponse #027 ♦ 2 versions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vérification rapport ZHP - PC lent, bloque souvent ("pas de réponse")
» Temps de réponse au démarrage des locos
» 2 versions de mapsource sur PC?
» Activer la réponse rapide
» Augmenter la tail de la fenetre réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crimson Day :: Codage :: Fiches RPG :: Fiches réponses-